L'artiste

Biographie #05


Première époque :

« Comment l’artiste Commandant RoSWeLL pénétra au cœur des traditions estudiantines, et pourquoi? »

Rite de passage

En 1989. L’année précédente mon meilleur ami s’était fait baptiser à Gembloux et je n’avais pas de nouvelles de lui.


Mon envie de les approcher ne faisait que croitre au fil des ans, et je profitais d’une conquête baptisée pour incorporer – avec une ex qui était comme moi à l’Académie des Beaux-Arts – le jeune cercle où ma copine débarquait. C’était le Cercle des Étudiants en Alternance, qui en était à sa deuxième année.


Je les approchais (après négociations préalables) lors de l’anniversaire du cercle au café «La Bécasse». La soirée était arrosée au Lambic doux, sorte de bière sans bulles et très sucrée, typique de l’endroit. Je fus, après renseignements sur ma scolarité et mes motivations à les rejoindre, accepté parmi les bleus.

L’ambiance était réjouie et l’on nous appris le

«Chant du CEA» :
Air : «L’araignée Gipsy»
C’est au CEA que l’on fait ripaille(u)
Si tu n’y es pas, tu manques la guindaille(u)
Le soleil se lève. On est toujours là!
Qui ça? CEA!


Je ne suis quand même pas fâché que ce chant ait un peu disparu des mémoires.

Publicités
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s