Réflexions autour du thème

Un article du magazine du cercle Biso Na Bino de l’ULB.


Nous vivons une période de troubles. Sans prendre parti sur le propos de l’article, il faut reconnaître que même si le déguisement n’est pas volontairement raciste dans l’esprit de celui qui le pratique, il est effectivement un héritage d’une pensée coloniale. 

Et que penser de la caricature qui appuiera forcément sur des détails physiques des gens? Doit-elle dans ce cas là être interdite? 

Ce qui me pose question, c’est qu’à partir du moment où un rite existe de longue date, il possède forcément son utilité. Comment, sur base de ces deux données de la pensée colonialiste et d’une tradition qui sera forcément un soin sociétal, parvenir à un modus vivendi respectant les besoins de chacun? 

Publicités
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s