Réflexions autour du thème

Analyse du phénomène des rites d’agrégation étudiants #01


Si, comme nous le pensons, les rites d’agrégation des étudiants sont un écho lointain de rites magiques, et si la magie selon sa polarité positive ou négative se divise en différentes sous-classes (que seront les religions, la sorcellerie, etc.), et que nous admettons que les traditions étudiantes soient des dérives des anciens cultes à Mystères de l’Antiquité classique, nous nous devons de reconnaître qu’ils sont donc eux-mêmes une forme de culte, duquel les traces de divinité apparaissent ténues et folkloriques.

Il est autant important de prendre acte de quels types de cultes à Mystères ils sont issus. Ainsi, par les divinités citées dans les écrits goliardiques comme actuels, les visages de Vénus et de Bacchus apparaissent.

De même, les chercheurs ont déterminé une similitude très poussée avec les bacchanales, les saturnales, les rites d’Éleusis. Tout comme Jésus-Christ, Bacchus, Vénus, Saturne, ont un lien poussé avec le voyage au royaume des morts et leur retour à la vie. En remontant plus loin,  par syncrétisme,dans les mythes, en cherchant ces caractéristiques de vie/mort/vie, nous pouvons percevoir Isis, Astarté, Ishtar et Inanna.  

Cela démontre un principe agraire : vie (été = végétation luxuriante) / mort (hiver = végétation quasi inexistante) / vie (été = végétation luxuriante).

Si ce principe de vie/mort/vie est le point de départ, cela nous entraîne à un choix : guérison (choix de la vie) ou laisser partir ce qui ne peut être sauvé.

Appliquons cette vision des choses au bizuth, ce nouveau venu à l’université.

C’est un être le plus souvent morcelé par sa rupture avec le cocon familial, par l’appréhension de ce nouveau biotope que représente l’université. C’est donc un soin qui lui sera prodigué sous différentes formes : médication (ingurgitation diverses), apposition d’onguents(souillures externes), en lui faisant prendre l’air (sorties).

Baptême de Bruxelles par ESBE

La magie opère dans les deux sens, par sympathie. En souillant le novice, le corps constitué des anciens permettent à ce néophyte de pouvoir fouler leur sol sans risque pour eux, tout comme on applique le chrême au nouveau-né dont la sainteté trop puissante pourrait nous détruire. Encore une fois, remémorons-nous Sémélé, mère de Dionysos, consumée par la foudre pour avoir aperçu Zeus dans toute sa splendeur divine. Le nouveau est marqué d’un tabou que l’on peut lever. Mais cela ne se fera qu’en poussant le novice dans ses retranchements, hors de sa zone de confort.

Comme l’exprime Karlfield Graf Dürkheim, « Le résultat de toute thérapeutique dépend de la collaboration du malade. Ce n’est que si ce dernier a la volonté de guérir et suit les indications du médecin qu’il peut espérer la guérison. »

En prenant en compte la théorie de la pyramide des besoins de Maslow, l’arrivant à l’université aura déjà atteint le premier seuil des besoins physiologiques (boire, manger, …), le second seuil sera en phase de réalisation par l’acquisition d’une chambre. C’est au troisième seuil que cela se complique puisqu’en étant nouveau, il ne se sent pas encore appartenir à la population universitaire. C’est ici que se situe la passerelle permettant d’accélérer l’atteinte de ce seuil. La corporation des anciens propose un rituel, celui nommé bizuthage, usinage, baptême, … qui permet de se sentir appartenir à la communauté en moins de deux mois ! Mais cela demande une force de volonté personnelle, de ne pas trop s’écouter durant cette phase puisque le rituel exige une mise en marge durant laquelle le bizuth perd provisoirement jusqu’à son identité et son individualité. C’est cette mise en marge qui lui permettra de se réassembler, vivant, au sein de la corporation et de pouvoir,par les études, acquérir l’estime des autres et de soi-même. Le principe de vie/mort/vie a opéré.

Pour aller plus loin :

  • 1977, Karfield Graf Dürkheim, exercices initiatiques dans la psychothérapie, Le courrier du livre, ISBN 2-7029-0049-6
Publicités
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s